Harder, Faster, Loser – Toki’s war day

 

Équipe :
Omar Jbara (développeur)
Robin Minervini (développeur)
Thibault Callemyn (développeur)
Mathilde Hérard (designer)
Anastasiia Gulenko (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  ReactJS – Phaser – Typescript – Mobx

Objectif : 

Ayant principalement une contrainte de temps, l’expérience devait effectivement durer globalement moins de 5 minutes. Il nous est donc venu à l’esprit de proposer un jeu sur mobile et qui se jouerait très rapidement (dans le métro par exemple). En partant de cet état d’esprit, nous avons donc décidé d’opter pour un jeu de type arcade, dans lequel on pourrait enchaîner les parties mais aussi proposer une certaine compétition via un système de scoring et de leaderboards (tableau des meilleurs scores).

Notre objectif primaire était donc de proposer une expérience divertissante, semblable au jeu Wario Ware, en jouant beaucoup sur les contraintes temporelles.

On dispose donc de plusieurs mini-jeux, s’inspirant chacun d’une situation de la vie réelle qui fait écho de près où de loin à la notion de temps. Se frayer un chemin pour avoir son métro ou encore attendre l’ascenseur, d’un air impatient en appuyant à répétition sur le bouton d’appel sont des situations anodines de la vie quotidienne que l’on peut retrouver dans notre jeu, toujours en ayant une approche très décalé et humoristique.

Pitch :

Le temps, c’est de l’argent. Il régit nos vies. Il est celui qui dicte la plupart de nos actions.

Des personnes en viennent parfois même à subir des troubles émotionnels (burnout) tant le temps prends le dessus par rapport à leurs besoins.

On se sent constamment pressé par le temps.

L’omniprésence du numérique et des nouvelles technologies n’a fait qu’accroître ce sentiment.

Il s’agit d’un phénomène qui prendra de plus en plus d’ampleur. Notre projet intervient pour sensibiliser les gens à ce propos en proposant un jeu décalé.

Teaser : 

Jouer au jeu

 

HYPPIER! — Le bonheur est dans ton prochain achat…

Équipe :

Rémi Caillot (développeur)
Mélanie Ngo (développeur)
Camille Rostoucher (designer)
Xindi Yang (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  ReactJS – BabylonJS

Pitch :

Hyppier! (fusion de hype & happier), c’est la fabuleuse histoire du consumérisme à l’ère 2.0, où la fast-fashion fait déborder nos armoires, où l’obsolescence programmée dézingue nos appareils électroménagers et où les pop-ups par milliers nous poussent à une frénésie d’achat incontrôlée.

Bref, l’histoire d’une époque caricaturée à l’extrême où l’épanouissement personnel est à portée de clics sur un panier. 

Découvrir l’expérience en ligne 

Pour plus d’informations, découvrez notre dossier de conception

FLIRT FACTORY – L’usine de la séduction

Équipe :
Audren Mauplot  (développeur)
Artium Wasse (développeur)
Alix Chabagny (designer)
Fany Thourain (designer)
Bastien Lepecheur (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  ReactJS

Pitch :

La Flirt Factory est une expérience web interactive retraçant l’histoire de la séduction depuis l’antiquité à nos jours. L’utilisateur prend le rôle d’un technicien et doit parcourir les époques afin de réparer les différentes parties de l’usine.

Durant toute l’expérience, il va en apprendre plus sur les moyens de séductions utilisés au cours de l’histoire.

Découvrir la Flirt Factory sur Behance

VAULT : Saurez-vous sauver la biodiversité végétale ?

Équipe :
Antoine Abbou (développeur)
Julien Dargelos (développeur)
Nikita Skargovskii (développeur)
Martin Jouvet (designer)
Clara Morineau (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  ReactJS – WebGL

Objectif : 

À l’origine, il nous avait été demandé de choisir un format narratif, adossé à un contenu scénarisé, qui parle du monde  contemporain avec 1 contrainte temporelle de 5 minutes, car c’est le temps dont dispose l’utilisateur dans notre expérience.  Nous devions adresser un message clair à un public déterminé pour l’engager et l’émouvoir.

Ce projet a été ponctué par plusieurs étapes de recherche et de conception :

  • Benchmark d’exploration du format narratif online & mobile
  • Recherche d’un sujet, problématisation et formulation d’un message
  • Recherche de contenu, hiérarchisation, segmentation, scénarisation du contenu
  • Modélisation d’un parcours utilisateur à différentes échelles (macro et micro), délimitation d’un périmètre fonctionnel et technique, planning prévisionnel
  • Direction graphique et technique
  • Production de contenu, prototype et tests itératifs avec l’équipe pédagogique

Pitch :

Bienvenue dans un monde où les ressources sont désormais comptées. Aux quatre coins de la planète, les récoltes sont déjà prises d’assaut. Pour survivre, il est maintenant nécessaire de sauvegarder les dernières variétés de semences présentes sur Terre. Chaque choix devient alors crucial pour l’humanité.

Saurez-vous sauver la biodiversité végétale ?

À ce jour, nous sommes parvenus à conserver quelques milliers de graines. À vous de les mettre à l’abri en leur construisant une forteresse à l’épreuve de cette crise.

Lien :  Teaser

 

Workshop vidéo : Aurore


Equipe : Solène Robichon (Designer) – Charlotte Mandinaud (Designer) – Julie Marting (Designer)
Formation : BDDI 2019
Durée du projet : 7 jours
Dossier de conception : Aurore
Demande : Réaliser une vidéo sur le thème « Noir et blanc » d’environ 1min.
Le projet : Humaniser une femme dont le métier consiste à se prostituer, en montrant qu’il s’agit d’une personne entière qui mérite une considération et non d’un objet de désir et de plaisir. Rompre avec les clichés liés à la prostitution, métier intemporel souvent exercé par nécessité, et suggérer l’activité de la protagoniste en ne le révélant qu’à la fin, de sorte à provoquer de l’empathie chez le spectateur.
Direction artistique : Utiliser la dualité dans la composition avec un split screen pour représenter l’aspect humain de la protagoniste, caché aux yeux du monde, ainsi qu’en parallèle son activité urbaine quotidienne. 
L’écran de gauche montre l’intimité de la jeune femme durant sa préparation. C’est la période antérieure à l’exercice de son activité. On  y observe féminité, vulnérabilité et sensibilité à travers des plans macroscopiques aux tons froids sur fond blanc, allégorie du jour et de la pureté. 
A droite se trouve la partie ultérieure à cette préparation, lorsque le métier de prostituée prend le pas sur celui d’être femme. Les couleurs sont plus chaudes et l’atmosphère est réchauffée davantage par les superpositions de néons. Ceux-ci permettent de dissocier l’image du propos en créant un fort paradoxe. Leur aspect festif symbolise les nuits parisiennes, la fête et la débauche, et vient se superposer à l’image d’une femme perdue dans la noirceur de la nuit.
Une action simultanée puis un écran noir viennent finalement unir ces deux parties pour révéler l’identité de la protagoniste : Aurore.
Sa signature manuscrite, effectuée avec un objet personnel (rouge à lèvres), rappelle à nouveau son humanité, sa sensibilité et sa féminité.
Univers sonore : La bande son est composée des paroles d’une chanson intemporelle aux origines très parisiennes : Milord, d’Edith Piaf (1959). La première partie du texte est parlée afin d’interpeller le spectateur à qui la voix s’adresse directement, et de créer une proximité avec le personnage tout en restant subtile. Elle permet de renforcer la sensibilité de la vidéo sous la forme d’un réel témoignage. C’est à la moitié de la vidéo que le spectateur  peut reconnaitre l’air de la chanson d’Edith Piaf, des paroles bouleversantes sur un air chantant.


Nous retrouver en ligne : Solène RobichonCharlotte MandinaudJulie Marting

WORKSHOP LOUVRE : Dans la peau d’un archéologue


Equipe : Tristan Le Moigne (Développeur) – Mathias De Oliveira (Développeur) – Charlotte Mandinaud (Designer) – Julie Marting (Designer)
Formation : BDDI 2019
Technologie : Three.js
Durée du projet : 8 jours
Dossier de conception : L’archéologie en bulles
Lien : http://louvre-petite-galerie.surge.sh/
Pitch : Réalisation d’une expérience fortement immersive pour l’exposition de la Petite Galerie du Louvre : « L’archéologie en bulles ».
Le Projet : L’utilisateur se met dans la peau d’un archéologue en parcourant les étapes de son travail, à travers un site immersif aux interactions ludiques. Le concept de navigation est celui de la stratification : l’utilisateur s’enfonce dans la profondeur du site au fur et à mesure des étapes, à l’image d’une fouille archéologique.
Le Support : Ordinateur

Dataviz : La course à la bière


Equipe : Jonah Allé Monné (Développeur) – Julie Marting (Designer)
Formation : BDDI 2019
Durée du projet : 4 jours
Technologie : CSS
Support : desktop
Dossier de conception : La course à la bière
Lien : http://aboard-committee.surge.sh/
Demande : Réaliser une data visualisation sur les élèves de la classe.
Projet : Représenter la consommation d’alcool en BDDI pour le mois de septembre. La direction artistique est basée sur les effets de l’alcool. En effet l’utilisateur parcourt un environnement de plus en plus fou, comme si sa vision était altérée par l’alcool. Afin de quantifier la boisson de façon imagée et permettre une meilleure visualisation du volume, nous avons utilisé des objets/contenants courants, ajoutant un aspect humoristique. Les couleurs des néons représentent les différentes catégories d’élèves, selon leur spécialité (design/développement) et leur sexe. Ces informations, ainsi que les préférences au niveau des alcools, sont disponibles via un pop-up.

Dataviz: BDDIVRE


Equipe: Rémy Dumas (Développeur) – Agathe Fradet (Designer) – Solène Ramis (Développeur)
Formation: BDDI 2019
Technologies: Javascript – CSS
Dossier de conception: Dataviz-bddivre
Lien: http://bddivre.surge.sh
Pitch: À partir de données sur la promotion, notamment sur sa consommation d’alcool, ce site permet de visualiser de façon divertissante des informations chiffrées. L’utilisateur navigue au scroll, les illustrations donnes l’illusion de s trouver à un comptoir, prêt à consommer.
Visuellement parlant le projet est réalisé en illustrations simples, au trait, en bichromie.