Mani

Mani a besoin de main d’œuvre afin de résoudre différents casse-têtes. Seul ou à plusieurs, prêtez-lui main forte : collaborez, réfléchissez et interagissez avec le tableau au mur afin de permettre à Mani de le traverser.

 

Découvrez Mani en vidéo :

 

Mani est une installation interactive, ludique et collaborative qui permet de relier le potentiel de chaque joueur au sein d’une même expérience en utilisant uniquement le corps et/ou les mains des joueurs.

Retrouvez notre présentation du 26 juin 2019 :

Équipe : Fatma Laadhari, Emmanuelle Persson, Mélanie Samedi, Thanh-Binh Tang

 

Amy, but first let me take a selfie

 

 

Équipe :
Léa Tanda (développeuse)
Circé Grand (développeuse )
Anastasiia Gulenko (designer)
Justine Lenouvel (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  Vue.Js, Three.js, Beyond Reality Face

Contexte : Réaliser une expérience interactive satirique dénonçant un sujet de société et ne dépassant pas 5 minutes.

Constat : Le phénomène du selfie est partout sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Cependant, tous se ressemblent. Le selfie est devenu un véritable langage à part entière : on peut prouver que l’on existe aux yeux des autres et que l’on rentre dans le cadre de la société.

Aujourd’hui, un selfie est-il une image de soi personnelle ou est-ce une image stéréotypée pour rentrer dans une norme ?

Et si un coach vocal vous donnait des conseils personnalisés pour créer le selfie parfait pour vous ? Que cela donnerait-il ? 

C’est que l’expérience A.m.y vous propose de découvrir, sur votre mobile ou au sein de notre photomaton.

 

 

Dossier de conception : Format PDF

 

 

Projet bons moments

 

Hervé Déjardin (ingénieur son) et l’artiste Molécule s’associent depuis plusieurs années afin de créer des lives en son spatialisé à 360°.

De cette collaboration est née l’envie de pousser encore plus loin l’immersion, en couplant des visuels eux même spatialisés et réactifs au son.

Un voyage brut et sensible à travers un paysage sonore.

Designers :
Clémentine Espinel
Cassandre Leguay

Développeurs :
Artium Wasse
Eliott Pincemaille
Thibault Callemyn

Collaboration :
Hervé Déjardin (ingénieur son Radio France)

PRISM

« Dans un futur imaginé, l’entreprise PRISM (Programme de Régulation des Infractions et de Surveillance Mondiale) propose un dispositif qui récolte toutes les données personnelles des utilisateurs. Ces données sont  utilisées pour résoudre des délits, et faire de la société un havre de paix. »

Équipe :
Robin Blanc–Beyne (designer)
Bastien Cornier (développeur)
Mathilde Herard (designer)
Jean Ndoulou (développeur)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

PRISM est un jeu mobile (PWA) dans lequel le joueur incarne un salarié du PRISM et doit innocenter ou condamner des suspects qui lui sont présentés.

Aujourd’hui, les entreprises de l’internet convoitent nos données personnelles.  Elles sont récoltées, achetées, échangées et parfois volées. Les GAFAM sont particulièrement sous le feu des projecteurs quant à leur utilisation des data qu’ils amassent. Ces mêmes entreprises investissent massivement dans les domaines de la santé et la recherche en transhumanisme, désirant ainsi gagner accès à nos corps, et nos données les plus intimes. 

Dossier de Conception

BIENVENÜE

 

Équipe :
Antoine Abbou (développeur)
Nikita Skargovskii (développeur)
Alix Chabagny (designer)
Clara Morineau (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  Unity

Objectif : 

À l’origine, il nous avait été demandé de réaliser une expérience sur un sujet libre, mais traitée de façon satirique. Léger dans le ton, mais sans concession au niveau du message, pour faire réfléchir, dans un format court (5 minutes). Nous étions libres dans le choix de la technologie, du ou des device(s).

Nous avions 9 semaines en tout pour conduire ce projet jusqu’à la réalisation d’un prototype interactif. Ces 9 semaines ont été ponctuées par plusieurs étapes de recherche et de conception. La première était concentrée sur la recherche utilisateur, la deuxième sur la recherche créative, la troisième sur la scénarisation et la cartographie du parcours utilisateur et une quatrième semaine où nous devions déterminer et poser les différentes spécifications fonctionnelles, techniques et graphiques du projet. Enfin, les 5 autres semaines ont été consacrées au développement de notre prototype.

Contexte :

Le manque d’accessibilité du métro parisien est au coeur de l’actualité et a fait beaucoup de bruit suite à la manifestation du 26 septembre 2018 organisée par l’APF France Handicap. Le réseau RATP compte 303 stations de métro dont seulement 9 sont accessibles aux personnes handicapées. Cela représente 3% du réseau contrairement au métro de Barcelone accessible à 82%. Le problème est d’autant plus préoccupant puisque la RATP propose un réseau de transports publics.

Pitch :

Bienvenüe est un jeu en 3D de 5 minutes sur desktop, réalisé sur Unity, inspiré
et basé sur la mécanique des puzzle game. Le joueur incarne un personnage muni d’une poussette dans le métro parisien dont l’objectif est d’atteindre la rame du métro à travers un parcours sinueux et peuplé d’obstacles divers. Y arrivera t-il ?

Cible : 

La cible principale de notre expérience est représentée par les 20 – 35 ans, urbains, usagers du métro et amateurs de jeux vidéo.

Tonalité :

Ce manque d’accessibilité est presque invisible pour certains. C’est pour cela que nous avons souhaité exagéré de manière hyperbolique en allant jusqu’à l’absurde. Cette exagération nous permet de créer des situations comiques. Le ton se veut ludique et satirique.

Message :

Il s’agit de faire prendre conscience aux usagers du métro / parisiens / RATP que l’accessibilité est un problème quotidien pour certains, que ce manque d’accessibilité peut devenir un handicap et rendre le quotidien infernal.

Dossier de conception : Format PDF / Keynote

Teaser :  Accéder au teaser

Démo : Télécharger la démo

Toi, Permafrost — Un voyage au cœur de la nature

Scène 2


Équipe :
Eliott Pincemaille (développeur)
Pauline Stichelbaut (développeur)
Olivier Anani (designer)
Cassandre Leguay (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologies : Three.js – Vue.js

Brief :
Réaliser une expérience narrative, immersive et impactante autour d’un fait contemporain dans un format court. Le public visé est très présent sur les réseaux sociaux. Il est plutôt du genre volatile et exigeant.

Objectif :
Notre objectif est de mettre en lumière le travail de chercheurs, les solutions des scientifiques et l’approche des populations locales sur le dégel du permafrost. En donnant à l’utilisateur les bases de connaissances sur le sujet nous lui montrons l’étendue du permafrost dans le contexte de la menace climatique actuelle.

Pitch :
On s’intéresse à toi, Permafrost, car tu existes depuis des milliers d’années.
Tes steppes gelées couvrent un cinquième de la surface terrestre.
Tu es immense.
Ta fonte a commencé pour la première fois depuis l’âge de glace,
pourtant on ne t’écoute pas.
Ton dégel libère dans l’atmosphère des gaz à effet de serre,
Si tu te consumais entièrement cela reviendrait à brûler toutes les forêts du monde,
Deux fois.

Quelque-part sur notre Terre, il se réveille. Oserez-vous le rencontrer?

« Toi, Permafrost », un voyage au cœur de la nature.

Durée du projet : 3 mois

Behance : Par ici!

HYPPIER! — Le bonheur est dans ton prochain achat…

Équipe :

Rémi Caillot (développeur)
Mélanie Ngo (développeur)
Camille Rostoucher (designer)
Xindi Yang (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  ReactJS – BabylonJS

Pitch :

Hyppier! (fusion de hype & happier), c’est la fabuleuse histoire du consumérisme à l’ère 2.0, où la fast-fashion fait déborder nos armoires, où l’obsolescence programmée dézingue nos appareils électroménagers et où les pop-ups par milliers nous poussent à une frénésie d’achat incontrôlée.

Bref, l’histoire d’une époque caricaturée à l’extrême où l’épanouissement personnel est à portée de clics sur un panier. 

Découvrir l’expérience en ligne 

Pour plus d’informations, découvrez notre dossier de conception

Toolz Solutions interactives en 3D et VR

Équipe
Juliette Delaporte – Chef de projet Éditorial, Conceptrice-rédactrice et UX Designer / juliette.delaporte@gmail.com
Cécile Duchenne – Responsable Maîtrise d’ouvrage
Sophie – Manager Nouvelles Technologies


La formation

MC11 2018
Certification UX Design de l’Ecole des Gobelins

Technologie

Site internet responsive, desktop et mobile

Le sujet 
Une représentation 3D du territoire au service du Budget participatif des villes

Le dossier UX2018_TOOLZ_dossier_pour_casestudy5mega


La commande

Toolz, un studio de création 3D, dirigé par David Laure, notre commanditaire, nous sollicite pour concevoir une solution digitale qui représente en 3D l’environnement et les projets d’aménagement d’une ville proposés lors de concertations publiques. Deux critères importent : d’une part, la solution devrait tenir compte de la volonté du commanditaire d’impliquer pleinement les citoyens dans la construction de leur ville ; d’autre part, la solution devrait utiliser les modules de représentation 3D conçus par Toolz.

Le challenge
Nous identifions le challenge suivant : Comment adapter la future solution aux enjeux d’un site de budget participatif d’une ville ?
Pourquoi choisit-on ce cas particulier de la concertation qu’est le budget participatif ? La solution doit permettre d’augmenter la participation et la représentativité des votants. Or le budget participatif qui est un cas actionnable de la concertation, a justement pour vocation d’impliquer l’ensemble des citoyens d’une ville dans la construction de celle-ci. En effet, la mairie d’une ville alloue entre 5 et 20 % de ses ressources au budget participatif qui regroupe des projets d’aménagement proposés par des citoyens et votés par l’ensemble des habitants.
À la suite d’une exploration large et resserrée – entretiens avec des élus, des promoteurs, des architectes, des agences de concertations et des citoyens – nous nous appuyons sur 5 principes directeurs pour concevoir notre solution :
La simplicité : la solution doit être accessible à n’importe quel citoyen
La responsabilisation : voter au budget participatif est un acte civique
La transparence : tout le processus de sélection et de vote doit être explicité
L’équité : tous les projets doivent être présentés de la même manière
La disponibilité : les projets doivent présentés de manière courte pour satisfaire le citoyen pressé et détaillée pour le citoyen qui a davantage de temps

La solution
Notre solution doit tenir compte des enseignements des différentes phases de recherche et intégrer les modules 3D du studio de création Toolz.
Nous concevons un site internet responsive intégrant une cartographie 3D et la modélisation 3D des projets.
Consultable sur ordinateur, tablette et téléphone – le site permet d’élargir l’accès à toute la population d’une ville.
L’objectif est d’accompagner l’utilisateur lorsqu’il sélectionne les projets pour lesquels il veut voter et lorsqu’il vote. Le site présente donc d’abord l’ensemble des projets proposés par le citoyens sur une page liste. Ensuite, l’utilisateur est accompagné pour pré-sélectionner et voter les projets.
Nous effectuons plusieurs tests de concepts : géolocalisation, partage du vote sur les réseaux sociaux… Par exemple, nous testons les pages qui présentent les projets individuellement , nous produisons les contenus de celle-ci en fonction des enquêtes utilisateurs ; de l’enquête utilisateurs, ressort que les informations capitales pour choisir parmi les projets et voter sont :
Le calendrier des travaux
Le thème du projet : ville verte, ville mobile, ville connectée, ville solidaire…
Un descriptif texte des projets
La géolocalisation des projets
Un visuel des projets
Le coût du projet

 

Nous menons des ateliers avec les utilisateurs pour vérifier nos hypothèses concernant les pages projets. De quelles informations l’utilisateur a-t-il besoin pour évaluer un projet lorsqu’il est sur la page de celui-ci ? Parmi les contenus proposés : le calendrier des travaux, le visuel 3D du projet, la géolocalisation le descriptif des projets… Nous demandons à l’utilisateur « Quels contenus choisiriez-vous en premier et pourquoi ? »

Comment sont intégrés les modules 3D du studio ? Le studio de création 3D peut apporter une véritable plus-value sur les deux dernières catégories : visuel des projets et géolocalisation des projets qui seront traités en 3D.

Pour la géolocalisation, sur la Page liste de projets, ci-dessous, la carte à droite permet une visualisation 2D et une visualisation 3D. En effet, une carte 3D de la ville peut être une manière ludique de circuler parmi les projets potentiels pour la ville. Il faut cependant conserver une carte 2D qui reste le moyen le plus clair pour l’utilisateur de repérer un projet dans la ville. Sur la vue ci-dessous, la carte 3D est sélectionnée.

Sur la page Liste projets, l’utilisateur peut naviguer au choix sur une carte 2D ou une carte 3D pour repérer un projet dans la ville. Ici la vue affiche la carte 3D.

Concernant le visuel des projets pris individuellement, notre enquête utilisateur a montré combien l’utilisateur parvient davantage à se projeter à l’aide d’un visuel 3D. Sur le visuel 3. Page projet détaillé de la conception détaillée ci-dessous, l’utilisateur a la possibilité de voir le futur projet en 3D, ici une borne de réparation de vélo.

Conception détaillée de l’interface du site web

En conclusion : il est nécessaire de penser tout le parcours du citoyen susceptible de voter. Le site web est un moment clé, mais ce n’est pas le seul moment du parcours. Nous préconisons donc de penser aussi les usages du citoyen avant et après le vote sur site web. Également il est nécessaire de penser l’alternative avec le vote en physique dans des bureaux pour les populations éloignées des outils numériques. 

L’expérience sur le site web ne suffit donc pas à elle seule à répondre au défi d’augmenter la participation à un budget participatif et d’attirer des votants représentant toute la population d’une ville.

Il est nécessaire de mener des actions en amont et en aval permettant de générer du trafic vers la plate-forme pour le vote numérique, d’amener les citoyens dans les bureaux pour le vote physique et de prolonger l’expérience au delà du vote : des newsletters régulières, une rubrique consacrée au budget participatif dans la gazette mensuelle, une campagne d’affichage, par exemple, peuvent renforcer le potentiel de viralité et le caractère satisfaisant de la concertation citoyenne. Ce travail de communication doit s’étendre sur plusieurs années.