Artefact

Formation : DMII 2020 – 2ème année
Durée du projet : 6 mois

L’équipe :
Robin Blanc–Beyne, Noémie Ey, Christine Huang, Léa Tanda

Dossier de conception : consulter


« En 2920 et suite à une série d’évènements, l’humanité ne vit plus sur Terre : elle a élu domicile dans des stations spatiales à la dérive. Par les fenêtres des stations, les habitants ne voient plus que le vide de l’espace et ont ainsi développé un certain mal-être. Pour lutter contre ce phénomène, les scientifiques de la station ont lancé un programme de recherche. Dernière idée en date : tenter de reproduire virtuellement les plantes que côtoyaient leurs ancêtres, à partir d’artefacts retrouvés. »

Concept

Artefact est une expérience interactive qui plonge le public dans un futur fictif, où il expérimente avec une machine, le Synthétiseur, pour cultiver une plante numérique. En manipulant les boutons de la machine, on intervient directement sur l’aspect de la plante et sa croissance. Elle rejoindra ensuite une serre virtuelle où sont regroupées les plantes précédemment créées. C’est un dispositif qui invite à la fois à une expérience de création individuelle (on crée une plante) et collective (elle rejoint une fresque collaborative). À la fin de l’expérience, on peut récupérer une attestation de participation, imprimée par la machine.

TRACE

Formation : DMII 2020 – 2ème année
Durée du projet : 6 mois

L’équipe :
Solal Dussout-Revel (Développeur ) Julien Dargelos ( Développeur ) Bastien Cornier ( Développeur ) Matthieu Pajot ( Designer ) Allan Michel ( Designer )

Bienvenue en 2039. En France. Presque demain. Dans une société ultra capitaliste où les marques ont racheté les villes et où l’État n’a plus de prise. Le forfait dont vous vous acquittez définit les zones auxquelles vous pouvez accéder : zone standard, zone premium, zone privilège… Et n’essayez pas de ruser, on le saurait, l’accès vous serait refusé, vous êtes tracé. Mais on ne vous l’a pas imposé, vous êtes libres. Ou plutôt auto-aliéné, vous avez vendu votre liberté au prix d’un « technococon » bien confortable et moelleux dans lequel vous prélasser. Dans ce cadre, une cellule de recherche de l’armée, le Récif, traque les furtifs, des créatures aux capacités hors du commun qui échappent encore à la société de contrôle et aux capteurs ultras modernes qui balisent le monde humain. Les furtifs vivent dans l’angle mort de la vision humaine. Ce sont des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Cette histoire, nous ne l’avons pas inventée, c’est celle du livre Les furtifs de l’écrivain de science-fiction et « typoète » Alain Damasio. Ce livre nous a servi de socle pour travailler sur une installation interactive et sensorielle. Les sujets évoqués dans l’œuvre, qu’il s’agisse de notre rapport au réel, au vivant, à la technologie, au langage et à la communication, font tous écho avec nos préoccupations et questionnements personnels. Ils constituent aussi un champ fertile pour la création artistique, offrant de nombreuses pistes d’expérimentation dans les disciplines que nous étudions.

ALTER

L’équipe :
Jonah Alle Monne, Alassane Coly Arogundade, Loïc Belaïd Remesal en développement et Rémy Bourçois, Julie Marting en design

Formation : DMII 2020 – 1ère année
Technologie(s) : Unreal Engine – Cinema 4D – C/C++
Durée du projet : 6 mois
Support : Installation interactive, projecteur, objet connecté

Pitch :
Alter est une installation interactive appelant ses utilisateurs à plonger à travers l’inconnu pour les y confronter tout en les amenant à composer avec lui, pour finalement le visualiser.

Case study : à voir ici 😉

Teaser :

Démonstration :

Brille Chérie ✨

Formation : DMII 2020 – 2ème année
Technologies : Phaser – React – Spine – Photoshop
Durée du projet : 6 mois

L’équipe :
Yann Cherif (développeur)
Bastien Lepecheur (designer)
Fany Thourain (designer)
Cassandre Leguay (designer)
Audren Mauplot (développeur)

Incarnez une Drag Queen et dansez pour répandre la couleur et les paillettes dans un monde triste et morose.
L’expérience vous invite à prendre place sur un tapis de danse sur le stand d’une association en festival et à vous trémousser en rythme pour faire le show et en mettre plein la vue !
Le score de chaque joueur va s’additionner à un total commun transformé en argent réel et reversé à l’association.

Visionner notre soutenance : sur Youtube 👑

Consulter notre dossier de conception : par ici 💅

Reporn

Équipe artistique : Charlotte Mandinaud // Zohra Mrad
Équipe technique : Mélanie Terzic // Rémi Rucojevic // Emile Roche

Formation : DMII 2020 – 1ère année
Technologie : React Native – Figma – Adobe Suite
Durée du projet : 6 mois
Support : Application mobile

Le tabou régnant autour de l’éducation sexuelle a mené la dernière génération à chercher des réponses sur internet.
Reporn est une application mobile développée pour répondre à la façon dont l’industrie pornographique contemporaine a construit nos attentes et nos comportements. Elle contient à la fois un jeu multijoueur et une partie éditoriale.
Le jeu met en avant l’absurdité de certaines facettes de la pornographie ‘mainstream’ alors que la partie éditoriale répond aux sujets controversés voire tabous de la sexualité comme les fétiches, le consentement, l’orientation sexuelle, l’expression de genre et même des bases de biologie.

Dossier de conception : à découvrir ici ! 🙂

Colobobo

Formation : DMII 2020 – 2ème année
Technologies : React – Phaser – Matter.js
Durée du projet : 6 mois

L’équipe :
Alix Chabagny (designer)
Iris Mangin Sokolowski (designer)
Erwann Letue (développeur)
Circé Grand (développeuse)
Justine Lenouvel (designer)
Alexandre Massé (développeur)

Colobobo, le nouveau jeu mobile collaboratif qui repense la manière de jouer à plusieurs.
Les téléphones, disposés les uns à côté des autres forment l’interface de jeu commune.
Et c’est parti pour jouer à 3, 4, 5 ou 6 joueurs !
Incarnez un moniteur de colonie qui accompagne des enfants dans une sortie légèrement périlleuse…
Votre but ? Aller le plus loin possible dans l’expédition. Collaborez, soyez réactifs et efficaces, si vous voulez limiter la casse !

Murmure

Équipe : Rémy Dumas (développeur) – Rémi Rucojevic (développeur) – Charlotte Mandinaud (designer) – Julie Marting (designer)
Formation : DMII 2019
Technologie : Unity – Cinéma 4D – Photoshop
Durée du projet :  5 jours

Pitch : Murmure est un projet expérientiel dans lequel vous incarnez Sam, enfant en situation de trouble d’autisme souffrant d’une hypersensibilité sensitive et sonore. Face aux situations de crise, les autistes ont tendance à s’évader dans leur imaginaire et leurs rêves, faisant abstraction du moment présent qui leur ai désagréable pour retrouver leur calme. C’est ici le cas de Sam après avoir été confronté à une situation difficile et angoissante,  qui l’a plongé dans un état d’anxiété. Lors de cette expérience projetez-vous dans la peau de cet enfant hypersensible, et laissez vous guider par vos sens et par le son pour trouver le chemin qui vous apaisera.

Le support : Ordinateur

 

Tinnitus

Équipe : Zohra MRAD (designer) – Mathieu GRONDIN (designer) – Loïc BELAID (développeur) – Nicolas MICHOT (développeur)
Formation : DMII 2019
Technologie : Unity – Blender – Photoshop
Durée du projet :  5 jours

Pitch : Tinnitus est une expérience préventive contre les traumatismes auditifs, dans laquelle l’utilisateur fait face à un acouphène. Il va devoir effectuer les bonnes combinaisons de touches pour s’en débarrasser et redécouvrir toutes les subtilités de la musique.

Le support : Ordinateur

 

 

Pluriel

Équipe : Rémy Bonté-Duval (développeur) – Tristan Le Moigne (développeur) – Hervé Rabenarisoa (designer) – Jérémy Lesdema (designer) – Eric Kwekem (designer)

Formation : BDDI 2019
Technologies : Three.js – Vue.js – Tracking.js – Blender – Photoshop – After Effects – Illustrator
Durée du projet :  5 mois
Dossier de conception : Télécharger
Lien : 
pluriel.herokuapp.com

Pitch : Pluriel est une expérience narrative interactive invitant deux utilisateurs à associer leur point de vue afin d’insuffler leur vision commune à une ville.
Le support : 
Ordinateur et smartphone (site internet)

Amy, but first let me take a selfie

 

 

Équipe :
Léa Tanda (développeuse)
Circé Grand (développeuse )
Anastasiia Gulenko (designer)
Justine Lenouvel (designer)

Formation : DMII 2019 – 1ère année

Technologie :  Vue.Js, Three.js, Beyond Reality Face

Contexte : Réaliser une expérience interactive satirique dénonçant un sujet de société et ne dépassant pas 5 minutes.

Constat : Le phénomène du selfie est partout sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Cependant, tous se ressemblent. Le selfie est devenu un véritable langage à part entière : on peut prouver que l’on existe aux yeux des autres et que l’on rentre dans le cadre de la société.

Aujourd’hui, un selfie est-il une image de soi personnelle ou est-ce une image stéréotypée pour rentrer dans une norme ?

Et si un coach vocal vous donnait des conseils personnalisés pour créer le selfie parfait pour vous ? Que cela donnerait-il ? 

C’est que l’expérience A.m.y vous propose de découvrir, sur votre mobile ou au sein de notre photomaton.

 

 

Dossier de conception : Format PDF