L’apport de l’UX design dans la transformation de la relation visiteur/musée à travers la médiation

 

 

 

 

Auteur : Fanny MERCADAL – DA senior, UX/UI designer – KLEE GROUP
Formation : MC11 2018, Certification UX Design – Les Gobelins, l’école de l’image
Durée du mémoire : 4 mois
Dossier : UX2018_mémoire_MERCADAL_Fanny_Extrait

Pitch : 

Les musées n’ont cessés d’évoluer et de se transformer à travers les époques, des premières collections privées réservées aux élites aux musées publics, de la conservation des richesses à l’expérience visiteur.

Ces institutions connaissent aujourd’hui de profonds bouleversements : des subventions de l’états qui s’amoindrissent, une concurrence qui s’accroît, une nécessité de renouveler l’offre culturelle, d’acquérir et de fidéliser de nouveaux publics.

Des mutations profondes s’opèrent faisant passer le musée de l’institution à la marque avec une politique de fidélisation des publics. Dans cette logique de fidélisation, la médiation, la mise en relation entre les œuvres et le visiteur occupe aujourd’hui une place aussi importante que la conservation. De nombreux dispositifs de médiations voient le jour, ils sont souvent conçus en chambre à destination des visiteurs mais sans eux. La notion de phygital entre en jeu dans le domaine de la médiation des musées, dans l’optique de proposer aux visiteurs une expérience globale, et faire en sorte que le physique et le numérique se rejoignent. Est-ce que la médiation prend vraiment en compte les besoins des visiteurs ? Dans ce mémoire, deux experts du domaine apportent des réponses à cette question.

Comment transformer l’expérience de visite des Français grâce à la médiation ?

Pour répondre à cette problématique, j’ai mené une phase de recherche utilisateur, riche d’enseignements, avec de l’observation in situ et des entretiens de visiteurs. La modélisation des personas qui en découle et la cartographie de l’expérience de visite m’ont permis d’identifier les besoins et les freins que rencontrent les visiteurs. Enfin, l’atelier d’idéation qui a suivi à fait émergé des pistes de solutions adaptées aux attentes des utilisateurs.

Centre international du photojournalisme

Roland de Courson (chef de projet) – Silvia Cereijo (graphisme et UX design) – Anne Pichon (directrice artistique et UX design) – Anne-Claire Onillon (directrice technique)

Formation : CRPL 2017

Technologies : HTML – CSS – JS – PHP

Durée du projet : 3 mois

Dossier de conception : télécharger (PDF 14 Mo)

Lien : http://photo-journalisme.org

Pitch : le site du nouveau Centre international du photojournalisme (CIP) de Perpignan, institution unique au monde dont la mission est de conserver et de valoriser les photos d’actualité historiques.

Il s’agit d’un des projets de fin d’année de la formation « Conception et réalisation de produits en ligne » (devenue par la suite « Designer et développeur interactif »). Il s’est déroulé de janvier à avril 2017.

L’équipe était constituée de deux graphistes et UX designers travaillant en tandem et d’une directrice technique, provenant toutes trois du milieu artistique et graphique, et d’un chef de projet provenant du monde du journalisme. Cette équipe a tout d’abord revu de fond en comble l’identité graphique du CIP, réalisant un nouveau logo et une charte graphique complète. Le site consiste en un thème blanc WordPress, conçu sur mesure pour le CIP, enrichi de plusieurs extensions telles que Polylang, ACF, Carousel Slider, etc. Des mini-webdocumentaires interactifs, conçus à l’aide de l’application Klynt, présentent les expositions photographiques du CIP.

Le CIP a été créé en 2015 par les organisateurs du célèbre festival de photojournalisme Visa pour l’Image de Perpignan. Il disposait depuis l’été 2016 d’une base de données dans laquelle il stocke peu à peu son fonds photographique. Il souhaitait réaliser, en complément, un site-vitrine pour encourager les photojournalistes à lui confier leurs archives historiques et faire connaître ses activités auprès du public.