Quel design d’expérience utilisateur face à l’émergence de services d’assistance basés sur des technologies d’intelligence artificielle ?

 

 

 

Geoffrey Aldebert

Formation : Certification UX Design (MC11) 2017
Durée : 2 mois
Mémoire : UX2017_mémoire_ALDEBERT_Geoffrey
Résumé :

Depuis le début des années 2000, nous constatons des évolutions majeures concernant les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans la société. Parmi ces évolutions, nous nous sommes focalisés dans ce document sur quatre d’entre elles, ordonnées ci-dessous de manière chronologique :

1) Le développement d’application informatique interopérables
2) L’apparition de dispositifs mobiles et intelligents
3) L’émergence de l’internet des objets
4) L’apprentissage statistique (permettant la conception de services d’intelligence artificielle) de plus en plus performant

Ces quatre évolutions de l’informatique vont considérablement impacter la vie quotidienne des citoyens. En effet, basé sur la quantité gigantesque d’informations disponibles de par ces évolutions, de nouveaux algorithmes permettront demain d’assister les utilisateurs dans leurs activités, en offrant des services pertinents correspondant à leurs besoins immédiats.

Pour arriver à cela, les services basés sur des technologies d’intelligence artificielle devront tenir compte d’un grand nombre de point de vue différents ayant une influence sur l’utilisateur. Les interactions entre les humains et ces services devront également être pensées afin d’être adaptées en fonction des situations rencontrées.

Les métiers de l’UX peuvent (et doivent) contribuer à l’émergence de ce type de services d’assistance car ceux-ci seront centrés utilisateur. Cependant, afin de s’adapter aux architectures informatiques et pour obtenir les meilleurs résultats, les UX Designers devront sans doute faire évoluer leurs pratiques et méthodologies.

Nous avons pu analyser dans ce document quels impacts et évolutions les métiers de l’UX subiront face à l’arrivée de ce nouveau type de technologies. Parmi les différents impacts, nous avons pu voir comment et pourquoi :

– les approches de recherche quantitative et qualitative ne devront pas être mener conjointement et séparément mais de manière séquentielle
– des compétences différentes devront être systématiquement présentes dans les collectif de conception de services d’assistance
– des représentations utilisateurs seront générés automatiquement à la volée par les services d’assistance
– des personas, directement représentatifs des comportements utilisateurs constatés, seront automatiquement générés par les services d’assistance
– les pratiques de modélisation de design d’expérience utilisateur seront mutualisés entre les urbanistes des systèmes d’information et les UX Designer
– les UI Designer seront amenés à concevoir des composants d’interface plutôt qu’une interface globale
– les outils de prototypage UX seront petit à petit délaissés au profit de développement direct par les équipes de conception

Ainsi, les méthodologies UX devront évoluer vers le microservice design, à savoir la fourniture à la machine de composants unitaires (modélisation de besoin, de contexte d’usage, de règle, de solution d’interface…) afin de pouvoir obtenir de premiers résultats qui devront par la suite être validés ou corrigés. C’est la somme de ces microservices qui permettra à terme d’obtenir un service d’assistance complet et global, capable de s’adapter en fonction des utilisateurs, de leurs profils et de leurs contextes particuliers. L’ajout de ces microservices s’effectuera de manière itérative, ceci offrant la possibilité aux services d’assistance de s’étoffer avec le temps et d’être capables de répondre à de plus en plus de contexte avec la plus grande pertinence possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *